Catégories
Algérie

Convention de coopération entre l’Université d’Oran 1 et Sonatrach sur la valorisation des déchets pétroliers

ORAN - L'Université d'Oran 1 Ahmed Ben Bella a signé une convention cadre de coopération avec le Groupe Sonatrach pour accompagner la recherche scientifique dans le domaine de la valorisation des déchets pétroliers, a-t-on appris mercredi du doyen de la Faculté des Sciences naturelles et vie Mellouk Zoheir. La convention-cadre, signée mardi en présence des responsables de l'Université d'Oran 1 Ahmed Ben Bella et des représentants de la Direction centrale de la recherche et du développement de Sonatrach, stipule que "Sonatrach accompagnera une équipe de recherche affiliée à la Faculté des Sciences naturelles et de la vie de l'Université d'Oran 1 qui a trouvé une solution scientifique et technique pour le traitement et la valorisation des déchets pétroliers". Cette solution, a indiqué M. Mellouk sera développée d'ici à deux ou trois années, précisant qu'il sera mis en place, ultérieurement, une unité de fabrication du biogaz, biocarburant et de la bioénergie. Le doyen de la Faculté des Sciences naturelles et vie a ajouté que le groupe Sonatrach acquerra et fournira les équipements de laboratoire et de recherche nécessaires et les produits chimiques utilisés dans la recherche, en plus de permettre aux membres de l'équipe et aux étudiants de solliciter l'assistance de ses experts dans le domaine de la valorisation et du traitement des déchets pétroliers. M. Mellouk a mis l'accent sur l'importance du projet de recherche inhérent à la valorisation des déchets pétroliers pour Sonatrach, permettant de traiter et de valoriser des quantités importantes de déchets qui résultent des différentes opérations du Groupe dans le domaine de la production de matières énergétiques et de dérivés pétroliers, en plus de les revaloriser et de les exploiter dans la production du biogaz, du biocarburant et de la bioénergie propre.
Catégories
Algérie

Coronavirus: 13 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie

ALGER - Treize (13) nouveaux cas de Coronavirus (Covid-19) ont été enregistrés et aucun décès n'a été déploré, alors que 4 guérisons ont été recensées ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué, mardi dans un communiqué, le ministère de la Santé. Le total des cas confirmés passe ainsi à 271.490 cas, celui des décès demeure inchangé (6.881), tandis que celui des patients guéris passe à 182.808 cas. En outre, aucun patient n'est actuellement en soins intensifs, note la même source. Le ministère de la Santé rappelle, cependant, la nécessité de maintenir la vigilance, en respectant les règles d'hygiène et la distanciation physique.
Catégories
Algérie

Les start-up en milieu universitaire, une valeur ajoutée pour l’économie nationale

OUARGLA - Les start-up créées en milieu universitaire constituent une valeur ajoutée pour l’économie nationale, a affirmé lundi à Ouargla, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari. S'exprimant lors d’un point de presse organisé en marge de sa visite de travail dans la wilaya, M. Baddari accompagné du ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid, a indiqué que les start-up créées en milieu universitaire constituent une valeur ajoutée à l’économie nationale en termes de création de richesse et d’emplois. Le ministre a, à cette occasion, salué les efforts menés par la famille universitaire en matière de promotion de l’entrepreneuriat, ajoutant que l’université Kasdi-Merbah d’Ouargla compte actuellement plus de 500 projets innovants ainsi que 11 projets (spin-off) de bureaux d’études, inscrits dans le cadre de l’application de l’arrêté ministériel 1275 (un diplôme, une start-up, un diplôme et un brevet d’innovation). Ces projets innovants ayant trait à plusieurs créneaux vont contribuer au développement local, estime M. Baddari. Pour sa part, le ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid, a mis en relief l’importance de la coordination étroite entre les deux départements ministériels pour favoriser le climat de l’entrepreneuriat en milieu universitaire, tout en garantissant l’accompagnement nécessaire aux étudiants porteurs de projets innovants dans l’ensemble des démarches entrepreneuriales. "Notre objectif est de réduire la dépendance de l’étranger dans certains domaines et d’assurer le suivi et l’accompagnement requis aux étudiants pour réaliser leurs propres projets", a-t-il déclaré. La délégation ministérielle a, à l’entame de sa tournée, inauguré un groupement de start-up au niveau de la médiathèque implantée au niveau du pôle universitaire-3 qu’abrite trois Facultés à vocation Technologique (Sciences Appliquées, Hydrocarbures et Energies Renouvelables et Sciences de la Terre, Technologies de l’Information et de la Communication). Une exposition rassemblant plus de 700 projets de start-up versés dans différents domaines, dont les énergies renouvelables, les hydrocarbures, la géologie, l’environnement, l’économie verte, l’agriculture, la biologie, la santé et l’industrie, a été organisée à l’occasion. Les deux membres du gouvernement, avant de visiter le centre de recherche scientifique comprenant de nombreux laboratoires de recherche, se sont enquis de fonctionnement de l’incubateur universitaire (IU). Cette structure, sous la tutelle de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (ANVREDET) et de l’Université d’Ouargla et le Groupe Sonatrach comme partenaire socio-économique, est un espace d’accueil et d’accompagnement pour la création de micro-entreprises et des Start-up, selon les explications fournies. Ils ont inspecté, en outre le Plateau technique d'Analyse Physico-Chimique CRAPC), qui englobe lui aussi 30 projets innovants de start-up liés à divers domaines, à l’instar de la production d’aliment de bétail, la production d’aliment de poisson d’eau douce, la fabrication des bio médicaments, extraction de la collagène à partir des dromadaires, la préparation des produits cosmétiques à base de saponine  de quinoa et la formulation de vinaigre traditionnelle à base de datte. La délégation ministérielle, au terme de cette visite de travail, a présidé une cérémonie d’inauguration d’une maison de l’intelligence artificielle (IA) jouxtant l’Institut des sciences et techniques des activités physiques et sportives.
Catégories
Algérie

Coronavirus: 8 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie

ALGER - Huit (8) nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) ont été enregistrés et aucun décès n'a été déploré, alors que 4 guérisons ont été recensées ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué dimanche le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés s'établit ainsi à 271.477 cas, celui des décès demeure inchangé (6.881), tandis que celui des patients guéris passe à 182.803 cas. En outre, aucun patient n'est actuellement en soins intensifs, note la même source. Le ministère de la Santé rappelle, par la même occasion, la nécessité de maintenir la vigilance, en respectant les règles d'hygiène et la distanciation physique.
Catégories
Algérie

Le ministre de la Santé donne le coup d’envoi de la 1ère semaine nationale de prévention

ALGER - Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a donné, dimanche à Alger, le coup d'envoi de la première semaine nationale de prévention, qui s'étalera jusqu'au 11 mars au niveau des établissements relevant du secteur à travers les différentes wilayas du pays. Mettant l'accent sur l'impératif d'"investir davantage dans la prévention qui est la priorité des pouvoirs publics", M. Saihi a fait savoir que le ministère de la Santé "a tracé 22 programmes à cet effet en vue de promouvoir la qualité des prestations fournies au malade". Il a estimé que la prévention "assure à la société une protection suffisante et apporte aux pouvoirs publics une vision claire sur l'amélioration de la prise en charge du malade", soulignant que "les pouvoirs publics ont accordé une grande importante à ce volet durant les dernières années, ce qui a permis à l'Algérie d'être classée parmi les pays pionniers dans ce domaine par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)". Evoquant les facteurs de risque des différentes maladies répandues dans la société, M. Saihi a insisté sur l'importance d'"inculquer une véritable culture au citoyen sur le mode de consommation en l'encourageant à adopter une alimentation saine. Cette manifestation sera marquée par des interventions sur des thèmes liés à la prévention, l'alimentation saine et les facteurs de risque de plusieurs maladies, outre la mise en garde contre la consommation excessive des médicaments.
Catégories
Algérie

« Mars bleu » de prévention du cancer colorectal à Annaba: programme intense de sensibilisation

ANNABA - L’association de lutte intemporelle et soutien aux cancéreux (ALISC) d'Annaba a lancé un programme intense de sensibilisation dans le cadre de la manifestation "Mars bleu" de prévention et de dépistage du cancer colorectal, a indiqué samedi un communiqué de l’association. Le programme prévoit un travail de proximité de communication directe avec l’ensemble des milieux sociaux et professionnels ainsi que l’organisation d’activités sportives, culturelles et de divertissement pour diffuser la culture de prévention de ce cancer, selon l’association. Le lancement de ce programme a donné lieu à la distribution de dépliants de présentation du cancer colorectal, de l’importance d'une alimentation et d’un mode de vie sains, a-t-on souligné dans le document. Le programme prévoit aussi des sorties récréatives vers la forêt de Seraïdi au profit des jeunes qui seront saisis pour mettre en garde contre les facteurs cancérogènes et appeler à la pratique de sport comme moyen de prévention. Des concerts de musique figurent aussi dans ce programme de diffusion de la culture préventive en plus d’actions de solidarité en direction des malades admis au centre anti-cancer d’Annaba. Le cancer colorectal est le deuxième plus répandus et plus mortel cancer dans le monde, selon la même source.
Catégories
Algérie

Coronavirus: aucun nouveau cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie

ALGER - Aucun nouveau cas de coronavirus (Covid-19) n'a été enregistré et aucun décès n'a été déploré, de même qu'aucune guérison n'a été recensée ces dernières 24 heures en Algérie, a indiqué samedi le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés demeure, ainsi, inchangé, soit 271.469 cas, celui des décès (6.881) et des patients guéris (182.799 cas) également. En outre, aucun patient n'est actuellement en soins intensifs, note la même source. Le ministère de la Santé rappelle, cependant, la nécessité de maintenir la vigilance, en respectant les règles d'hygiène et la distanciation physique.
Catégories
Algérie

Enseignement supérieur: Ouverture de la première maison de l’intelligence artificielle à l’Université d’Alger

ALGER - Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari a co-présidé, jeudi, avec le ministre de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El Mahdi Oualid, l'ouverture de la première maison de l'intelligence artificielle (IA) à l'Université Alger 1 (Benyoucef Benkhedda), dans le cadre de la généralisation de cette expérience sur l'ensemble des établissements universitaires à travers le territoire national. Baddari a, à cette occasion, indiqué que l'inauguration de la première maison de l'IA intervenait en concrétisation du principe consacrant l'année 2023 celle de l'IA, afin de généraliser cette démarche à l'ensemble des établissements universitaires. Le premier responsable du secteur a souligné que la maison de l'IA contribuerait à renforcer le rôle de l'Algérie en la matière, soulignant l'impératif de faire participer les étudiants et les innovateurs à cette démarche. Yacine El Mahdi Oualid a, de son côté, mis l'accent sur l'importance d'encadrer les diplômés en matière d'IA et de leur permettre de concrétiser leurs projets, profitant ainsi à l'économie nationale. Il a, par la même, réitéré la disposition de son ministère à accompagner et à encourager les porteurs de startups, en les encadrant à travers des incubateurs, mais aussi en leur accordant des avantages fiscaux à même de leur permettre d'accéder au marché. Pour sa part, le recteur de l'Université Alger 1, Mokhtari Fares s'est félicité du lancement de la première maison de l'IA, qui connait la participation de 13 universités et l'exposition de 40 projets.
Catégories
Algérie

Sécurité sanitaire: les défis actuels exigent l’application de mesures de protection suivant la stratégie nationale dans ce domaine

ALGER - Le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, Kamel Sanhadji, a affirmé, lundi à Alger, que la réalisation de la sécurité sanitaire constituait l'un des défis actuels exigeant l'application de mesures de protection dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale dans ce domaine. Dans une allocution prononcée à l'ouverture des travaux d'un séminaire sur le thème: "la sécurité sanitaire du citoyen est la responsabilité de tous", au Centre international de Conférences, Abdelatif Rahal à Alger, Pr Sanhadji a fait savoir que "la réalisation de la sécurité sanitaire constitue l'un des principaux défis auxquels font face différents pays du monde, dont l'Algérie, où la situation sanitaire peut se transformer en cas d'urgence sanitaire qui exige de nous, a-t-il dit, l'application immédiate de mesures de protection, et ce, à travers la coordination des efforts des différents intervenants dans le domaine de la sécurité sanitaire". Ce séminaire "constitue une opportunité importante pour œuvrer à garantir la sécurité sanitaire au citoyen et lui assurer un meilleur cadre de vie à la faveur d'un plan visant à réaliser les engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui interviennent dans le cadre de la stratégie nationale pour dessiner les contours de l'Algérie nouvelle. Cette rencontre vise également à promouvoir le niveau de gouvernance, à relever les défis et à explorer de nouveaux horizons prometteurs dans le cadre de la sécurité sanitaire, en sus d'inciter tous les acteurs à fournir les indicateurs annuels pour l'évaluation des politiques publiques dans ce domaine et à surmonter les défis actuels". Ces enjeux concernent, selon le président de l'agence, "la modernisation des outils et des méthodes d'analyse prenant en compte la révolution numérique, la coordination de la mise en œuvre des grandes enquêtes sur le terrain en matière de sécurité sanitaire, la contribution à l'élaboration d'indicateurs clés relatif à la situation sanitaire de la population, tout en donnant la priorité à la surveillance, à la vigilance et à l'alerte dans le même domaine", a-t-il précisé, ajoutant que "le projet de modernisation des outils et des méthodes à l'ère de la numérisation de masse, nécessite d'accorder un intérêt particulier à la dématérialisation et à la capacité de gérer les grandes bases de données et le phénomène du big-data ainsi que l'intégration des données de géolocalisation. A cet égard, le professeur Kamel Sanhadji, a souligné l'importance de ce projet pour l'Agence, car "prenant en considération aux plans local, régional et national, le transfert et l'utilisation des données à un niveau stratégique garanti". A cette occasion, le même responsable a indiqué que "l'Algérie, dans le cadre de ses obligations internationales, s'emploie à élargir le champ de ses activités dans le domaine de la sécurité sanitaire en ratifiant diverses déclarations internationales et régionales pertinentes tout en prenant les mesures appropriées pour acquérir une grande expertise scientifique lui permettant d'évaluer les risques sur la santé publique", rappelant à ce propos la création de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, placée auprès de la Présidence de la République. Des interventions d'acteurs et d'experts dans le domaine de la sécurité sanitaire sont au programme de ce séminaire. Pour rappel, l'ouverture de ce séminaire a été rehaussée par la présence de ministres, de hauts fonctionnaires et de représentants de plusieurs secteurs, ainsi que d'experts et d'acteurs de la société civile activant dans le domaine de la sécurité sanitaire.
Catégories
Algérie

Aoun aborde avec le président du Conseil d’affaires algéro-américain la coopération bilatérale

ALGER - Le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a reçu lundi à Alger le président du Conseil d'affaires algéro-américain, Smail Chikhoun, avec lequel il a abordé les investissements dans le domaine de la Recherche et Développement et la production de médicaments innovants, a indiqué un communiqué du ministère. S’inscrivant dans le cadre du "renforcement du partenariat algéro-américain", les entretiens entre les deux parties leur ont permis "de passer en revue l’état de la coopération ainsi que les perspectives de son renforcement dans le domaine de l’industrie pharmaceutique", est-il précisé par le ministère. A cet effet, les deux parties ont convenu "de soutenir et d’encourager les investissements notamment dans le domaine Recherche et Développement et la production de médicaments innovants en collaboration avec les firmes américaines en vue de développer un partenariat algéro-américain gagnant-gagnant", conclut le communiqué.