Catégories
Algérie

Présentation de la première table de dissection virtuelle made in Algeria pour l’enseignement de l’anatomie

ALGER - La première table de dissection virtuelle made in Algeria pour l'enseignement de l'anatomie a été présentée, mercredi à Alger, au siège du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. La cérémonie de présentation du projet a été présidée par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique M. Kamel Baddari, en présence du ministre de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, M. Yacine El-Mahdi Oualid, ainsi que des représentants des établissements universitaires et des chercheurs. Cette table innovante a été conçue et fabriquée dans le cadre d'un partenariat entre le groupe Condor, l’université "Dr. Moulay Tahar" de Saïda et deux startups "Digiroots XR " et "Anatomis", en collaboration avec un chercheur algérien établi à l'étranger. Première du genre en Algérie, cette table de dissection virtuelle, qui a été conçue à travers le développement des techniques numériques immersives et la simulation en 3D, servira d'outil pédagogique dans les facultés de médecine au niveau national. Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Baddari a précisé que ce projet était "le fruit d'une coopération positive" entre son secteur et les start-up, ajoutant que ce produit "confirme la capacité des chercheurs algériens à concrétiser les projets innovants en produits commercialisables, contribuant ainsi au développement du secteur économique". Ce projet, poursuit le ministre de l'Enseignement supérieur, s'inscrit dans le cadre de "la numérisation de la pédagogie et des informations de valeur", annonçant "l'entrée en service de cette table innovante septembre prochain à l'université de Saida". Intervenant à cette occasion, M. Yacine El-Mahdi Oualid a mis en avant "le nombre accru des innovations issues des recherches scientifiques" au niveau des différentes universités algériennes, se félicitant du "changement positif que connait la recherche scientifique" dans notre pays. Il a en outre réaffirmé le soutien de l'Etat "aux innovations à travers de nombreux avantages", soulignant que les jeunes algériens sont capables de "relever le défi de concrétiser des projets ambitieux à dimension internationale".
Catégories
Algérie

Le conseiller diplomatique de la Première ministre italienne en visite au CNRST

ALGER - Le conseiller diplomatique de la Première ministre italienne, Fabrizio Saggio, a effectué, mardi, en compagnie de l'ambassadeur d'Italie en Algérie, Alberto Cutillo, une visite au siège du Centre national de la recherche scientifique et des technologies (CNRST). Le président du Conseil national de la recherche scientifique et des technologies, Mohamed Tahar Abadlia, a reçu Fabrizio Saggio, en sa qualité de "coordonnateur gouvernemental du Plan Mattei", dans le cadre de "la concrétisation de la coopération algéro-italienne dans sa dimension africaine", a déclaré à la presse la conseillère du président du CNRST en charge de la coopération internationale, Kebri Malika. A cette occasion, les deux parties ont examiné les moyens de "réaliser un centre de formation à dimension africaine", a-t-elle ajouté. A noter que l'Italie a entamé la mise en œuvre du Plan Mattei pour le développement des relations de coopération avec l'Afrique, à partir de l'Algérie, en tant que porte de l'Afrique.
Catégories
Algérie

Signature d’une convention-cadre entre Algérie Télécom et AADL

ALGER - Algérie Télécom (AT) et l'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (AADL) ont signé, dimanche, une convention-cadre ayant pour objectif le raccordement des sites AADL à internet par fibre optique avant même leur distribution aux citoyens, a indiqué AT dans un communiqué. La convention-cadre, signée en présence du président directeur général d'Algérie Télécom, Adel Bentoumi, et du directeur général de l'AADL, Fouad Mokrani, vise principalement à "améliorer le cadre de vie dans les sites AADL en fournissant l'accès à internet par fibre optique et les raccorder avant même leur distribution aux citoyens". Elle vise également à "connecter à internet haut et très haut débit, l'ensemble des pôles urbains en cours de construction, ainsi que les projets à venir". La convention contribuera, aussi, à "accélérer le lancement des activités commerciales au niveau des sites AADL, en les dotant de connexions haut et très haut débit, favorisant ainsi le développement économique local". "Cette collaboration stratégique témoigne de l'engagement continu d'Algérie Télécom à fournir des services de qualité et à soutenir le développement socio-économique du pays", souligne la même source.
Catégories
Algérie

Mobilis réalise un chiffre d’affaires de plus de 150 Mds au titre de l’exercice 2023

ALGER - Le PDG de Mobilis, Chaouki Boukhazani a annoncé, lundi depuis la wilaya de Chlef lors d'une rencontre avec les employés de la Société, que Mobilis avait réussi à réaliser l'objectif tracé en atteignant un chiffre d'affaires estimé à 150,1 milliards de DA, soulignant que ces résultats ne devraient pas dissimuler les lacunes à pallier pour répondre aux aspirations des clients, a indiqué lundi un communiqué de l'opérateur mobile. A l'occasion du "lancement des rencontres périodiques unissant le PDG de Mobilis et l'ensemble des employés de la Société, ce jour à Chlef, les résultats réalisés au titre de l'exercice 2023 ont été passés en revue, ainsi que les lacunes devant être palliées", selon la même source. Lors de la rencontre, M. Boukhazani a indiqué que Mobilis "a réussi à réaliser l'objectif tracé", en passant d'un chiffre d'affaires de 122,3 milliards de DA en 2021 à 150,1 milliards de DA en 2023, soit une hausse de 23% du taux global de croissance du chiffre d'affaires ces deux dernières années. Concernant le bénéfice net, une croissance estimée à 28,5% a été enregistrée au cours de l'année 2023, portant le total de sa croissance à 41,9% au cours des deux dernières années" selon la même source. Le PDG a saisi cette occasion pour exprimer ses remerciements à l'ensemble des employés pour "les résultats obtenus qui devraient désormais constituer la norme de performance de l'entreprise et non une exception". Il a, cependant, souligné que ces résultats "ne devraient pas occulter les lacunes qu'il est nécessaire de combler en réponse aux aspirations de nos clients".
Catégories
Algérie

Lutte contre l’obésité: des mesures réglementaires pour limiter l’alimentation anarchique

ALGER - Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi a annoncé, jeudi à Alger, la mise en place prochaine d'une série de mesures réglementaires visant à limiter l'alimentation anarchique, en définissant les responsabilités de chaque secteur dans la lutte contre le phénomène de l'obésité. Dans son allocution à l'ouverture des travaux d'une journée consacrée au lancement du guide de prise en charge de l'obésité, le ministre a affirmé que "le gouvernement s'emploie à limiter la propagation du diabète dans la société" à travers la mise en place prochainement d'une série de mesures réglementaires visant à limiter l'alimentation anarchique et à "définir les responsabilités" des secteurs concernés par ce phénomène, tels que l'agriculture, le commerce, l'industrie et l'éducation. En sa qualité de président d'honneur de l'Association algérienne de lutte contre l'obésité et maladies métaboliques, M. Saihi a appelé à "œuvrer d'arrache pied à formuler un texte de loi fixant les responsabilités compte tenu de la recrudescence du phénomène d'obésité à l'origine de plusieurs maladies telles que le diabète, la tension artérielle et le cancer". Pour y prévenir, le ministre a exhorté le président de l'Association algérienne de lutte contre l'obésité et maladies métaboliques et le directeur général de l'Institut de santé publique (INSP) à "œuvrer de concert pour organiser une campagne de sensibilisation aux risques de l'obésité et à consacrer un programme d'information avec l'association de la corporation médiatique". Pour sa part, le président de l'Association algérienne de lutte contre l'obésité et maladies métaboliques, Amar Tebaibia a indiqué que le guide de prise en charge de l'obésité "aidera largement le personnel de la santé en général et les personnes obèses en particulier à traiter cette maladie", appelant les familles à "changer leur régime alimentaire et à exercer une activité sportive". De son côté, le directeur général de l'INSP, Abderrezak Bouamra a souligné l'importance de "promouvoir la recherche dans le domaine de la santé publique au vu de l'augmentation du nombre de personnes obèses", ajoutant que l'Institut avait lancé récemment "une enquête à ce sujet concernant les enfants scolarisés âgés de 5 à 11 ans, en attendant une deuxième enquête qui touchera les autres catégories de la société".
Catégories
Algérie

Enseignement supérieur: Des formations adaptées aux nouvelles exigences socioéconomiques

ALGER - Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari a affirmé, lundi, que son secteur poursuivait la mise en place de formations adaptées aux nouvelles exigences socioéconomiques, à l'instar de la fabrication de véhicules électriques, afin de soutenir l'orientation de l'Etat vers l'encouragement de la production nationale. Invité du Forum du quotidien "El Moudjahid", M. Baddari a précisé que la stratégie du secteur reposait sur plusieurs axes, dont "la poursuite de la mise en place des formations en adéquation avec les nouvelles exigences socioéconomiques, à l'instar de l'intégration de la fabrication automobile, notamment électriques pour atteindre l'objectif de produire des voitures électriques par des mains algériennes". A ce propos, les services du ministère veillent à "la mise à jour des programmes éducatifs en vue d'améliorer le niveau de qualité de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et promouvoir la visibilité de l'Université algérienne sur la scène internationale, en poursuivant les efforts pour améliorer le classement des établissements universitaires qui ont pu enregistrer, l'année dernière, des résultats encourageants en la matière". A cette occasion, M. Baddari a passé en revue "les indicateurs de progression du niveau de qualité de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique", citant à titre d'exemple "l'orientation vers l'innovation, l'invention et l'entrepreneuriat". Le ministre a, également, rappelé que le secteur compte 96 incubateurs d'affaires, plus de 3.000 espaces pour les start-up et plus de 100 centres de développement de l'entrepreneuriat (CDE), outre l'enregistrement de 1.700 projets destinés à la formation de micro-entreprise et de l'obtention par 405 projets d'un "Label" et de plus de 1.400 brevets d'invention. Il a, en outre, indiqué que le recrutement de titulaires de doctorat et de magister a permis d'obtenir "des résultats positifs" en termes de rendement scolaire, dont "la baisse du taux d'échec, notamment au 1er cycle de licence, ainsi que l'enregistrement d'un taux de réussite de 95% à l'Ecole supérieure de mathématiques et à l'Ecole supérieure d'intelligence artificielle". M. Baddari a, par ailleurs, présenté un exposé détaillé sur la numérisation du secteur, notamment en ce qui concerne les activités pédagogiques, les œuvres universitaires et les structures, précisant que cela s'inscrit dans le cadre de la préparation à l'orientation vers "l'université 4.0" qui repose sur l'intelligence artificielle et l'utilisation des moyens modernes.
Catégories
Algérie

Le ministère de la Poste et des Télécommunications se dote d’un nouveau site électronique

ALGER - Le ministère de la Poste et des Télécommunications s'est doté d'un nouveau site électronique ( www.mpt.gov.dz ), à l'occasion du Nouvel an 2024, a indiqué mercredi un communiqué du ministère. Ce site "propose de nouveaux contenus en langues arabe, française et anglaise, destinés aux différentes catégories parmi les professionnels et les particuliers concernant les activités du secteur, ainsi que des informations riches sur les différents services qu'il offre", a précisé la même source. Le nouveau site web comprend également "les différentes statistiques et indicateurs du secteur de la Poste et des Télécommunications mis à jour régulièrement", selon la même source.
Catégories
Algérie

Belaabed participe à la 2e session virtuelle extraordinaire du Comité technique spécialisé sur l’éducation et les sciences de l’UA

ALGER - Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belaabed a participé, jeudi, via vidéoconférence aux travaux de la 2e session virtuelle extraordinaire du Comité technique spécialisé sur l'éducation, les sciences, les technologies et l'innovation de l'Union africaine (UA), consacrée à faire de 2024 l'année de l'éducation en Afrique, indique un communiqué du ministère.    L'application et l'exécution des opérations et activités inscrites à l'ordre du jour de ce comité sera susceptible de "réaliser le transfert dans l'éducation en Afrique, notamment à travers la promotion du métier d'enseignant et le développement des modes d'enseignement via l'introduction de solutions numériques, la garantie des conditions d'enseignement et l'égalité des chances pour assurer le droit à une éducation de qualité", a affirmé M. Belaabed, également président de la commission nationale algérienne pour l'éducation, les sciences et de la culture. Le ministre a valorisé, dans ce sens, l'initiative du commissaire en charge de l'enseignement, des sciences, de la technologie et de l'innovation, Mohamed Belhocine, de nationalité algérienne, laquelle porte sur la réalité de l'éducation en Afrique, étudie les mécanismes adoptés en périodes de crises et veillent en réparer les effets, à l'image de ce qui s'est fait lors de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). M. Belaabed a souligné, en outre, que "la promotion de l'enseignement et de la formation technologique et professionnelle et le développement de la recherche scientifique est une orientation que l'Algérie s'engage à adopter et œuvre, en coopération avec les membres de la famille éducative africaine, à faire aboutir cette initiative dans notre espace continentale". Evoquant les efforts consentis dans le secteur de l'éducation, M. Belaabed a souligné "l'engagement de l'Algérie à opérer le changement dans le domaine de l'éducation et à réaliser les objectifs du développement durable (ODD), en concrétisation du programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. Cela s'est traduit, ajoute-t-il, dans la mise en œuvre du projet du Statut particulier de l'enseignant dans toutes les phases d'éducation, afin d'améliorer son classement et de renforcer sa place dans la société. Entre autres réalisations obtenues à cet effet figure "la réalisation d'un taux de scolarisation de 98,9 % en première année primaire, l'introduction des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'enseignement et l'atténuation du poids du cartable dans le cycle primaire à travers la généralisation progressive de l'utilisation des tablettes électroniques", outre "la fourniture du manuel numérique et du transport, et l'extension des cantines scolaires, ainsi que la création d'une prime scolaire au profit des élèves qui en ont besoin, et ce pour soutenir le principe de l'égalité des chances", poursuit le ministre. En conclusion, le ministre de l'Education nationale a réaffirmé "la disposition de l'Algérie à partager ses expériences avec les membres de la communauté éducative dans le continent africain, afin de relancer et améliorer la qualité de l'acte éducatif".
Catégories
Algérie

L’Algérie en tête de liste au classement des revues scientifiques de l’indicateur ARCIF

ALGER - L'Algérie a occupé la première place, pour la quatrième fois consécutive, au classement des revues scientifiques arabes durant l'année 2023 de l'indicateur biométrique Arab citation et impact (ARCIF), a indique jeudi un communiqué de la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. "L'Algérie arrive en première position, pour la quatrième fois consécutive, avec 445 revues scientifiques retenues sur 1.155 revues scientifiques arabes répondant aux normes de l'indicateur "ARCIF, a précisé la même source relevant le "grand progrès" réalisé par l'Algérie comparativement à l'année dernière avec 370 revues". Les revues algériennes dans le classement de 2023 ont occupé des classements en tête de liste dans certaines spécialités au niveau arabe, dont la première place pour le revue éditée par l'Université de Laghouat dans le domaine des Lettres et sciences humaines. Deux autres revues ont obtenu les 7e et 10e places dans la même spécialité, et ce sur un total de 251 revues dans le même domaine. Dans le domaine des sciences politiques, une revue éditée par le Centre de Dar Arabi de recherches et des études a obtenu la première place sur 68 revues référencées dans ce domaine". Arabic citation et impact factor (ARCIF) est un indicateur bibliométrique établi par e-Marefa1 en 2013 pour mesurer l'impact des revues scientifique éditées par les pays arabes. La sélection des revues se base sur 32 critères, à savoir, entre autres, les standards de publication, le contenu éditorial, la diversité dans la région arabe et international.
Catégories
Algérie

Transferts universitaires: les étudiants invités à consulter les résultats sur le même site de dépôt des recours

ALGER - Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a indiqué, mardi dans un communiqué, que les nouveaux bacheliers concernés par les transferts universitaires, internes et externes, étaient invités à consulter les résultats de cette opération sur le même site où ils avaient déposé leurs recours. A ce propos, le ministère a fait savoir que "dans le cas où l'étudiant revient sur sa décision de transfert après son acceptation, il n'a qu'a ne pas valider sa demande pour conserver sa première orientation", précisant que "si la procédure de transfert est complétée, le demandeur doit valider le transfert une fois accepté, et ne pourra, en aucun cas, revenir sur sa décision". "Dans le cas d'un transfert interne au sein du même établissement, l'étudiant n'est pas tenu de payer, à nouveau, les frais d'inscription", lit-on dans le communiqué, selon lequel "l'intéressé doit payer les frais d'inscription par voie électronique, en cas de transfert externe, au niveau du nouvel établissement en vue d'obtenir la nouvelle carte d’étudiant électronique". Quant aux étudiants algériens ayant obtenu un baccalauréat étranger, le ministère a expliqué qu'ils "sont invités à consulter leurs comptes sur la plateforme +Progress+, en insérant leur numéro d'inscription et le mot de passe figurant sur l'attestation d'orientation, afin de finaliser la procédure d'inscription, en payant les frais d'inscription, et celle des œuvres universitaires, avant d'obtenir la carte électronique d'étudiant via l'application (webetu)".