Catégories
Algérie

6e édition du SICAN: le plan national anti-cancer 2023-2030 repose sur la prévention

ALGER - Le ministre de la Santé, Abdelhak Saïhi a affirmé, jeudi à Alger, que le plan national anti-cancer 2023-2030 reposait essentiellement sur la prévention, faisant état d'environ 25.000 nouveaux cas enregistrés en 2022. Supervisant l'inauguration de la 6ème édition du Salon d'information sur le Cancer (SICAN) placé sous le thème "Sur le cancer, soyons tous informés", le ministre a expliqué que "le nouveau plan de prise en charge des malades atteints de cancer reposait sur la prévention, considérée comme un facteur axial dans la lutte contre cette maladie et contre les facteurs de risque". La prévention est axée sur "l'impérative sensibilisation quant à l'importance d'une alimentaire saine, l'exercice physique et la lutte contre le tabagisme", a-t-il précisé, mettant en avant "la détermination de l'Etat à mener la bataille contre cette maladie sournoise", et à relever ce défi qui requiert la conjugaison des efforts de tous. M. Saïhi a relevé, dans ce sens, que "près de 25.000 nouveaux cas de cette maladie ont été enregistrés en 2022", à leur tête le cancer du sein pour les femmes, suivi du cancer colorectal, tandis que les cancers des poumons, du colorectal, de la prostate et d'estomac sont les plus répandus chez les hommes. Concernant la célébration par l'Algérie de la journée mondiale contre le cancer, le ministre a souligné que la politique du secteur porte sur "la sensibilisation à l'importance du dépistage précoce de cette maladie à travers la vulgarisation des méthodes de dépistage et l'implication des citoyens à la stratégie de dépistage". De son côté, le représentant de l'OMS, Hamadou Nouhou, a salué "les progrès réalisés par l'Algérie en matière de prise en charge des cancéreux", appelant à "la conjugaison des efforts entre les autorités publiques et la société civile pour lutter contre cette maladie". De son côté, le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani qui était présent à l'ouverture du Salon a mis l'accent sur "le rôle important" des médias dans la sensibilisation à la lutte contre cette maladie", appelant à la réservation d'espaces consacrés à ce sujet. A l'occasion de ce salon qui s'étalera jusqu'au 4 février, le public pourra effectuer des examens et des analyses pour un dépistage précoce, selon les organisateurs qui ont fait état de la présence d'équipes médicales relevant de différents établissements hospitaliers, spécialisées en cancer colorectal, cancer du sein, de la prostate, des poumons et du sang. Des psychologues seront aussi sur place pour expliquer les modes de prise en charge psychologique du patient. Cette édition du salon, organisée par l'Association El-Amel-Centre Pierre et Marie Curie "CPMC" en partenariat avec le ministère de la Santé, à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, vise à "transmettre et diffuser l'information scientifique exacte sur cette grave maladie".
Catégories
Algérie

Fabrication de deux détecteurs de fuite de gaz: signature de conventions de partenariat entre 3 secteurs

ALGER - Les secteurs de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de l'Energie et des Mines et de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises ont signé, jeudi à Alger, des conventions de partenariat pour la création d'une joint-venture pour la production et la fabrication de deux détecteurs de fuite de gaz. Les ministres de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab et de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El Mahdi Oualid ont présidé la cérémonie de signature entre le Centre de recherche en technologie des semi-conducteurs pour l'énergétique (CRTSE) et le Centre de recherche scientifique et technique en analyse physico-chimique (CRAPC), en plus de Sonelgaz et de deux startup. M. Baddari a, à cette occasion, indiqué que ces conventions, qui s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune lors de la réunion du Conseil des ministres tenue le 24 janvier 2023, allaient permettre de "valoriser les résultats de la recherche scientifique et d'exploiter la technologie en vue fabriquer un détecteur de fuite de gaz notamment le monoxyde de carbone et un système intelligent de détection des fuites de gaz". Le ministre a aussi salué les résultats de la recherche effectuée par les deux centres du secteur qui permettraient de créer "une compétitivité qualitative au profit des établissements économiques algériens", mais aussi de "transférer la technologie des laboratoires de recherche vers la fabrication et la commercialisation". M. Arkab a, de son côté, affirmé que le Groupe Sonelgaz a été chargé d'équiper les foyers de systèmes d'alarme pour détecter les fuites du monoxyde de carbone pour lutter contre ce dangereux fléau qui n'a eu de cesse de prendre des vies, soulignant qu'"un plan a été mis en place pour s'adapter avec la situation urgente et diminuer les accidents en cette saison froide". M. Yacine El Mahdi Oualid a, pour sa part, fait savoir que l'objectif était d'"encourager les compétences nationales en matière de technologie et de recourir aux startups et aux centres de recherche dans le développement de produits 100% locaux, en plus d'encourager l'esprit entrepreneurial, l'innovation et les startups activant dans le domaine électronique".
Catégories
Algérie

Participation « obligatoire » des élèves de 5e année primaire à l’examen d’évaluation

ALGER - Le ministère de l'Education nationale a indiqué que la participation des élèves de 5e année primaire à l'examen d'évaluation des acquis, en vigueur à partir de cette année, était "obligatoire", affirmant que la non-participation à cet examen pourrait entamer leur passage au collège. Le ministère a insisté, dans une instruction, sur "l'obligation pour chaque élève de 5e année primaire, de passer l'examen d'évaluation des acquis du cycle primaire", soulignant que "la non participation de l'élève à cet examen le privera du passage au collège, quelle que soit sa moyenne annuelle dans l'évaluation continue". Le ministère note également que "le passage en 1ère année moyen est calculé uniquement sur la base de la moyenne annuelle de l'évaluation continue, les résultats de l'examen d'évaluation des acquis n'étant pas comptabilisés dans l'admission de l'élève en première année moyenne". A cette occasion, le ministère a fixé la période allant du 5 au 23 février prochain pour s'inscrire à cet examen au niveau des écoles primaires ou des établissements éducatifs privés, en chargeant les directeurs de ces établissements d'enregistrer les élèves concernés sur la plateforme numérique, par leur numéro d'identification. Selon la même source, le Directeur de l'établissement éducatif est également tenu d'imprimer la liste des élèves inscrits à l'examen à partir du système informatisé du ministère de l'Education nationale, liste qu'il devra signer et cacheter avant de la soumettre à la direction de l'Education avant la date du 28 février 2023 au plus tard, en veillant à mettre à jour cette liste. "L'examen d'évaluation concerne sept matières: la langue arabe, le tamazight, le français, les mathématiques, l'éducation islamique, l'histoire géographie, les sciences et technologies et l'éducation civile", ajoute-t-on de même source. Pour rappel, le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belaabed, avait affirmé que "l'examen d'évaluation des acquis, à mettre en vigueur à la fin de l'année en cours, aura un caractère local et sera organisé au niveau des circonscriptions d'inspection", expliquant que ce type d'évaluation était à même "d'offrir plus de chances aux élèves d'aller au bout du cursus scolaire, et de réduire le taux de redoublement en 1ère année moyen".
Catégories
Algérie

Coronavirus: 11 nouveaux cas et aucun décès

ALGER - Onze (11) nouveau cas confirmés de coronavirus (Covid-19) ont été enregistrés, et aucun décès n'a été déploré, alors que 5 guérisons ont été recensées ces dernières 24 heures en Algérie, indique, jeudi, le ministère de la Santé dans un communiqué. Le total des cas confirmés s'établit ainsi à 271307 cas, celui des décès reste inchangé, avec 6881 cas, alors que le nombre total des patients guéris s'élève désormais à 182699 cas, précise la même source, ajoutant qu'un seul patient est en soins intensifs. Le ministère de la Santé rappelle, par la même occasion, la nécessité de maintenir la vigilance, en respectant les règles d'hygiène, la distanciation physique et le port du masque.