Catégories
Algérie

Tous les moyens mobilisés pour promouvoir la médecine nucléaire en Algérie

ALGER - Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a mis en avant la détermination de l'Etat à promouvoir la médecine nucléaire en Algérie à travers la mobilisation de tous les moyens et de toutes les ressources financières nécessaires, indique dimanche un communiqué du ministère. S'exprimant à l'ouverture des travaux d'une Journée scientifique sur le thème "L'oncologie nucléaire à l'ère de la théranostique", organisée, samedi, par l'Association nationale de médecine nucléaire libérale (ANMNL), en collaboration avec la Société algérienne de formation et de recherche en oncologie (SAFRO), M. Saihi a souligné "l'importance de cette réunion, qui se tient au moment où l'Algérie connaît un tournant dans le traitement des cancers et le développement de la médecine nucléaire de manière générale". Après avoir rappelé "le soutien de l'Etat à ce domaine, conformément aux instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, pour l'utilisation de la médecine nucléaire dans la théranostique (diagnostic et thérapie), notamment en oncologie", le ministre a affirmé que "les mesures prises dans ce cadre sont de nature à opérer une percée dans le domaine de la médecine nucléaire, d'autant que l'Etat, a-t-il dit, est déterminé à promouvoir la médecine nucléaire à travers la mobilisation de tous les moyens et de toutes les ressources financières nécessaires". Evoquant les résultats prometteurs de la médecine nucléaire dans le domaine de la thérapie, le ministre de la Santé a jugé important d'ouvrir des postes dans cette spécialité, de doter les centres hospitaliers des équipements nécessaires et d'ouvrir des espaces de formation en médecine nucléaire.
Catégories
Algérie

Saihi préside les travaux de la 1ère Journée nationale de la Pharmacie hospitalière et oncologique

ALGER - Le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi a présidé, samedi à Alger, l'ouverture des travaux de la 1ère Journée nationale de la Pharmacie hospitalière et oncologique, organisée par la Société algérienne de pharmacie hospitalière et oncologie (SAPHO). Dans une allocution prononcée lors de cette journée scientifique, placée sous le thème "Innovations et progrès dans le traitement du cancer", le ministre a souligné qu'il "est désormais nécessaire d'aller au-delà de la conception classique de la pharmacie, de la rénover et de la restructurer au niveau des services sanitaires". Saihi s'est, à cette occasion, félicité du rôle et de la place scientifique conférée au pharmacien, étant "partie prenante du traitement, qu'il s'agisse du pharmacien d'hôpital ou de la ville", mettant en avant l'importance du renforcement de la formation au profit des professionnels de ce métier pour s'aligner avec le développement que connait le monde en la matière". "Les recommandations sanctionnant cette rencontre sont à même de contribuer à l'élaboration des volets légal et réglementaire liés à la profession du pharmacien", a-t-il estimé, se félicitant, par ailleurs, de l'importance majeure que l'Etat algérien accorde à la prévention et au traitement du cancer. Cette journée scientifique, qui s'est déroulée en présence du président de la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer, Pr Adda Bounedjar et de spécialistes en pharmacie de France et de Tunisie, permettra d'étudier plusieurs questions dont les innovations thérapeutiques en oncologie, les techniques de santé nécessaires pour la prise de décision, les maladies hématologiques et les traitements innovants, outre l'immunothérapie.
Catégories
Algérie

ENSA: un concours autour de l’intelligence artificielle dans l’agronomie

ALGER - L'Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie (ENSA) organise de lundi à jeudi prochains, en partenariat avec l'Ecole Nationale Supérieure d'Intelligence Artificielle (ENSIA), un concours destiné aux étudiants des deux écoles autour de l'intelligence artificielle dans le secteur agronome. Dans un communiqué publié samedi, l'ENSA a fait savoir que ce concours, intitulé "AgrI Challenge" rassemble les étudiants en intelligence artificielle et en agriculture pour relever les défis de la classification des plantes à travers l'intelligence artificielle. "Cet événement vise à promouvoir le travail d'équipe entre les étudiants des domaines de l'intelligence artificielle et de l'agriculture, à travers un défi commun de classification des plantes à partir de leurs images en utilisant des techniques d'intelligence artificielle et de vision par ordinateur", souligne la même source. Cette manifestation débutera lundi au niveau de l'ENSA, avec une cérémonie d'ouverture suivie d'une conférence sur la botanique et les méthodes d'identification et de classification des plantes, puis un atelier préparatoire pour les équipes participantes. Par la suite, les étudiants recueilleront des données et des images des plantes pendant deux jours avant de se rendre à l'ENSIA pour développer un programme utilisant des techniques d'intelligence artificielle visant à relever le défi de la classification des plantes. L'événement se terminera jeudi par une cérémonie de clôture et la remise des prix aux équipes gagnantes. "AgrI Challenge offre une opportunité unique aux étudiants d'acquérir de nouvelles compétences dans les domaines de l'analyse d'images et de la vision par ordinateur, et de favoriser la collaboration entre différentes disciplines, renforçant ainsi leurs capacités d'innovation et de travail en équipe", conclut le communiqué.
Catégories
Algérie

Alger: clôture du Salon de l’innovation

ALGER - Les ministres de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Kamel Baddari et Yacine El-Mahdi Oualid, ont présidé, lundi à Alger, la cérémonie de clôture du Salon de l'innovation, organisé par la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) sous le thème "La recherche scientifique au service du développement". S'exprimant à cette occasion, M. Baddari a souligné l'importance de la recherche et de l'innovation dans le domaine du développement, appelant à promouvoir l'esprit d'entrepreneuriat chez les diplômés universitaires, qu'il importe, a-t-il dit, d'accompagner dans la concrétisation de leurs projets pour qu'ils puissent apporter une "valeur ajoutée" à l'économie nationale. Il a soutenu, dans ce sens, que "l'Université algérienne et les centres de recherche scientifique ont franchi, avec le concours du ministère de l'Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, une étape importante en matière de relance et de développement de l'entrepreneuriat dans le milieu universitaire". Des efforts qui ont été couronnés par "la création et l'accompagnement de 109 incubateurs dans les universités et les centres de développement de l'entrepreneuriat", a-t-il précisé. Pour sa part, M. Yacine El-Mahdi Oualid a affirmé que l'Université algérienne "est désormais plus ouverte sur le monde avec l'adoption de la langue anglaise et offre des services de qualité grâce à la numérisation et à la promotion de l'esprit d'initiative et d'entrepreneuriat chez les étudiants". A cette occasion, les premiers lauréats dans chaque catégorie et spécialité dans le domaine de la recherche scientifique et de l'innovation ont été distingués, en présence du ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki. Pour rappel, le Salon de l'innovation a été abrité par la faculté des sciences de l'information et de la communication.
Catégories
Algérie

Le tabagisme responsable de 35% des grossesses extra-utérines

ORAN - Le tabagisme serait responsable de 35% des grossesses extra-utérines, selon des études effectuées sur le plan international, a indiqué Dr Temlali Assia, spécialiste en épidémiologie et médecine préventive, lors d’une journée de sensibilisation à l’occasion de la journée mondiale sans tabac, organisée à l’établissement hospitalier d'Oran (EHU). Cette spécialiste, qui a fait une présentation sur les effets du tabagisme sur la fertilité et la grossesse, a expliqué que des études faites au niveau international affirment que la consommation du tabac provoque 35% des grossesses extra-utérines. Elle a souligné que les grossesses extra-utérines engagent le pronostic vital de la maman, puisqu’elles peuvent provoquer des hémorragies internes et la mort subite, ajoutant que dans certains cas la maman peut subir l’ablation de l’appareil reproductif en entier. L'intervenante a également souligné que le tabagisme, actif et passif, augmente les risques de fausses couches, au cours des premiers mois de la grossesse, de trois fois, ajoutant qu'il est également une cause de l’accouchement prématuré. S’agissant du développement du fœtus, elle a affirmé que le tabagisme provoque un retard de croissance intra-utérin, avec des impacts sur le développement du cerveau et des poumons. Pour sa part, Dr Bellahouel Amine, spécialiste en épidémiologie et médecine préventive à l’EHU d’Oran, a axé son intervention sur le tabagisme chez les adolescents, soulignant qu'un nombre important d'adolescents fumeurs ont recours à la cigarette électronique. "La cigarette électronique ne génère pas de fumée et beaucoup de parents, qui ne savent pas à quoi elle ressemble, la confondent avec un stylo, ce qui la rend très attractive pour les adolescents, qui fument à l’insu de leur entourage familial", a-t-il souligné.
Catégories
Algérie

Environnement: l’importance de la numérisation pour la réalisation des ODD mise en avant

ALGER - La ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Mme Fazia Dahleb, a souligné, dimanche, l'importance de la numérisation pour le secteur de l'environnement, notamment les réseaux intelligents et les systèmes de gestion des services logistiques, qui permettent de réduire le gaspillage d'énergie et de simplifier les chaines d'approvisionnement en vue de la réalisation des objectifs du développement durable (ODD). Dans une allocution prononcée lors d'une cérémonie de distinction des lauréats du concours national "Scratch for green impact", Mme Dahleb a indiqué que la transition numérique était à même d'améliorer l'utilisation des ressources naturelles, de réduire la pollution tout en jouant un rôle majeur dans le développement des infrastructures intelligentes, à l'instar des villes intelligentes et du transport intelligent, d'autant que les outils numériques tels que les réseaux intelligents et les systèmes de gestions des chaines d'approvisionnements et de logistiques, contribuent à la réduction du gaspillage d'énergie, à la simplification des chaines d'approvisionnement, et à l'amélioration de leur utilisation de manière règlementée en faveur du développement durable. Partant de son rôle primordial dans la gestion de la vie quotidienne, il est impératif, estime la ministre, de recourir à la numérisation "notamment dans les domaines économique, social et environnemental". Et d'ajouter, que la transition numérique contribuera à accéder, plus efficacement, aux informations, à travers "l'utilisation des technologies pour améliorer la gestion des ressources naturelles, notamment, la gestion de l'eau, la promotion de l'innovation en matière d'énergie renouvelable et de production durable". Dans ce contexte, Mme. Dahleb a rappelé les efforts consentis par l'Algérie, notamment l'actualisation de son arsenal juridique et législatif, pour la concrétisation de la transformation numérique sur le terrain, en vue de la préservation du patrimoine culturel, naturel et environnemental, contre toute dégradation, en adoptant des approches plus modernes et durables. Concernant le concours national sur "Scratch for green impact", la ministre a fait part des ses encouragements à cette manifestation, qui constitue, selon-elle," une première du genre, ayant regroupé l'éducation environnementale, la numérisation et le langage de programmation", citant le programme tracé par le ministère sur la protection de l'environnement dans le cadre du développement durable, notamment en ce qui concerne la sensibilisation, l'éducation et la formation environnementale, tout en veillant à réaliser ses objectifs à travers l'association de tous les acteurs des différentes catégorie de la société. Dans ce cadre, la ministre a souligné que parmi les objectifs tracés par son département ministériel figurait l'encouragement et l'intensification des initiatives à même de contribuer à conscientiser les générations futures quant à l'impératif d'adopter des comportements éco-responsables et de renforcer l'esprit de compétition en la matière, notamment au niveau des écoles, des universités et des établissements de formation. Mme Dahlab a également salué le rôle du Conservatoire national des formations à l'environnement (CNFE), qui élabore et met en œuvre chaque année un programme de sensibilisation et d'éducation environnementale destiné aux clubs écologiques installés au niveau des différents établissement éducatifs des trois paliers, au nombre de 12.062 clubs, dont 2.500 clubs équipés et 29.000 animateurs formés lors de sessions de formation en éducation environnementale. Elle a également relevé le rôle du CNFE, à travers ses annexes au niveau des différentes wilayas du pays, dans la diffusion et la promotion de la culture et de la sensibilisation environnementales dans différents domaines, notamment chez les enfants et les jeunes, en œuvrant à ancrer la culture de la protection de l'environnement. Pour rappel, ce concours a été organisé par la startup "Green Tech Innovation" sous le patronage du ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables, qui encourage la promotion de la responsabilité environnementale et de l'entrepreneuriat, et assure l'accompagnement et le suivi à travers des actions de coordination avec les établissements sous tutelle.
Catégories
Algérie

Algérie Télécom lance de nouvelles offres « MOOHTARIF »

ALGER - Algérie Télécom a annoncé le lancement de nouvelles offres "MOOHTARIF" pour répondre aux besoins en connectivité des petites et moyennes entreprises, ainsi que des professions libérales, tout en poursuivant ses efforts de baisse de tarifs et d'augmentation de débits, indique dimanche un communiqué de cette entreprise. Algérie Télécom annonce le lancement de nouvelles offres MOOHTARIF "spécialement conçues pour répondre aux besoins en connectivité des petites et moyennes entreprises, ainsi que des professions libérales" et ce, dans le cadre de ses "efforts continus de réduction des tarifs et d'augmentation des débits", précise la même source. En ce sens, MOOHTARIF propose "une gamme diversifiée de formules parfaitement adaptées à tous les secteurs d'activités professionnelles, avec des paliers de vitesse ultra-rapide allant jusqu'à 200 Mbps, 500 Mbps et même 1 Gbps". Les nouvelles offres MOOHTARIF se présentent comme suit : Moohtarif 20 Mbps : de 3 100 DA/mois à 2 700 DA/mois Moohtarif 50 Mbps : de 3 300 DA/mois à 2 900 DA/mois Moohtarif 100 Mbps : de 4 100 DA/mois à 3 100 DA/mois Moohtarif 200 Mbps : 3 300 DA/mois (nouveau palier de débit) Moohtarif 300 Mbps : de 4 500 DA/mois à 3 500 DA/mois Moohtarif 500 Mbps : 4 500 DA/mois (nouveau palier de débit) Moohtarif 1 Gbps : 5 200 DA/mois (nouveau palier de débit) Algérie Télécom précise, en outre que, "les clients professionnels éligibles à la fibre optique (FTTH) disposant d'un débit de 20 Mbps et plus, bénéficieront d'une augmentation systématique vers des débits supérieurs, sans frais supplémentaires". Pour bénéficier de cette nouvelle offre, les clients peuvent se rapprocher de leur agence commerciale ou effectuer simplement une demande en ligne sur le site web d'Algérie Télécom. A travers cette offre, Algérie Télécom vise à "promouvoir le développement de la connexion internet à très haut débit et à répondre aux attentes et besoins croissants de ses clients professionnels en matière de connectivité". Pour plus d'informations, les clients sont invités à consulter le site web www.algerietelecom.dz
Catégories
Algérie

Santé/saison estivale: rencontre sur le Plan d’action malade et les mesures préventives

ALGER - Le ministère de la Santé a organisé, dimanche après-midi, une rencontre pour débattre du Plan d'action malade (PAM), dans sa deuxième édition, et des mesures préventives en prévision de la saison estivale, a indiqué lundi un communiqué du ministère. Cette rencontre qui a regroupé, en visio-conférence, les directeurs de la santé et de la population des wilayas et des établissements hospitaliers relevant du secteur, sous la supervision du Secrétaire général du ministère, a été consacrée à l'évaluation de la mise en œuvre du PAM, dans sa deuxième édition, et du processus de "numérisation des archives administratives et médicales, outre les mesures préventives adoptées en prévision de l'Aid el Adha et le début de la saison estivale". A cet égard, le Secrétaire général du ministère a souligné "la nécessité d'enrichir le PAM dans sa 2e édition, avec les propositions des directeurs de la santé et de la population des wilayas", insistant sur l'application des instructions de l'administration centrale pour la généralisation du système de numérisation, y compris la numérisation des archives administratives et médicales, conformément aux dernières directives du ministre du secteur". "La disponibilité permanente et continue des médicaments et du matériel médical, la préservation et la maintenance des appareils médicaux, outre les mesures préventives à adopter en prévision de la saison estivale", sont entre autres questions abordées lors de cette rencontre. Concernant la saison estivale, des campagnes de sensibilisation pour la prévention des maladies estivales telles que "les intoxications alimentaires, et les consignes médicales à suivre, ont été lancées, précise le communiqué.
Catégories
Algérie

Algérie Télécom baisse ses tarifs d’internet illimité et augmente les débits jusqu’à 1 Gbps

ALGER - Algérie Télécom a annoncé la baisse, à compter de ce lundi, de ses tarifs d'internet illimité avec augmentation de ses débits jusqu'à 1 gigabit (Gbps), indique un communiqué de cette entreprise. "Dans le but de garantir à sa clientèle une expérience optimale de connectivité, Algérie Télécom a l'immense plaisir d'annoncer le lancement de nouvelles formules d'abonnement exceptionnelles IDOOM Fibre, Adsl et Vdsl", précise le communiqué, soulignant que "pour la première fois en Algérie, des paliers ultra-rapides jusqu'à 500 Mbps et jusqu'à 1 Gbps seront introduits, avec une baisse tarifaire sur les formules de débits existants égales ou supérieurs à 20 Mbps, effective à partir de ce lundi 27 mai 2024". Ainsi, les nouveaux tarifs qui sont proposés s'établissent comme suit : Débit de 20 Mbps: de 2599 DA à 2200 DA Débit de 50 Mbps: de 2799 DA à 2400 DA Débit de 100 Mbps: de 2999 DA à 2600 DA Débit de 200 Mbps: de 3599 DA à 2800 DA Débit de 300 Mbps: de 3999 DA à 3000 DA Débit de 500 Mbps: 3600 DA Débit de 1 Gbps: 4200 DA. En outre, les clients résidentiels IDOOM Fibre disposant d'un débit de 20 Mbps et plus bénéficieront d'une augmentation systématique vers des débits supérieurs, sans frais supplémentaires. Le communiqué d'AT précise qu'à travers "cette nouvelle offre, Algérie Télécom témoigne de son engagement continu à répondre favorablement aux besoins croissants de sa clientèle en matière d'internet haut et très haut débit", invitant ses abonnés, pour plus d'informations, à consulter le site web www.algerietelecom.dz .